WHO'S WHO Wu Yi Fang 吳貽芳


Miss Wu Yi Fang (吳貽芳) que l'on peut également trouver sous la transcription Wu I Fang

Bibliographie sur le Who's Who : MISS WU YI-FANG, college president ;born at Wuchang, Hupeh, 1893; attended Hangchow Girls' School; Laura Haysrood Girls' School, Soochow; Union Hangchow Giris, School; received her A.B. degree from Ginling: College; M.A. and Ph.D. de?rees» University of Michigan, U.S.A.; honorary D.Sc. degree from St. John's University; taught at the Peking Girls' Normal School for two years; taught at Peking Girls' Higher Normal School three years; head of English department, Peking Girls' Higher Normal School one year; since 1928 she has been President of Ginling College, Nanking; member, Sigma XI honorary scientific fraternity; VicePresident, Chinese Student Alliance in United States, 1925-26 ; president, Chinese Stndent Christian Association in North America, 1924-25; Delegate, Conference of Institute of Pacific Relations, Kyoto, 1929 ; Shanghai, 1931; Banff, 1933 ; viceChairman, National Christian Council of China, 1929-31, 1933-35 ; Chairman, Executive Committee, China Christian Educational Association, 1933; Delegate to International Congress of Women, Chicago, U.S.A., 1933; author, MA Contribution to the Biology of Simultum (Diptera)" (Dissertation for Doctorate); address: Ginling College, Nanking.


Wu Yi-Fang est née le 26 janvier 1893 dans la ville de Wuchang dans le Hubei et elle est décédée le 10 novembre 1985 à Nanjing à cause d'un problème respiratoire et d'un problème au coeur. Elle est une figure chinoise connue comme étant la première femme en Chine à être devenue présidente d’université. En effet, elle a été la présidente de l'université pour femme Ginling de 1928 jusqu'à sa fusion avec l'Université de Nankin en 1951. Elle est également connue pour faire partie des quatre femmes à avoir signé la Charte des Nations Unies en 1945. 
 Wu Yi-Fang est issue d'une famille bien éduquée et tout au long de sa vie, elle a fréquenté de nombreuses écoles en Chine et en Amérique. Elle a commencé à enseigner à l'École normale supérieure des femmes de Pékin, où elle a été directrice du Département d'anglais. Elle a été l’une des cinq premiers diplômés de Ginling et à obtenir un doctorat à l’université du Michigan en 1928.
Dans sa vie associative, Wu Yi Fang, a été élu présidente de la première association étudiante d’autonomie gouvernementale et elle a dirigé plus de 50 étudiants dans le soutient du mouvement du 4 mai 1919 à Pékin.
Elle est également une diplomate chinoise importante à l'étranger, en particulier en Amérique où elle a été la présidente de l’association étudiante des chrétiens chinois nord-américains, la vice-présidente de l’association des étudiants chinois aux Etats-Unis et la présidente de l’union des étudiants chinois de l’université du Michigan. Les relations qu'elle a nouées pendant son séjour à l'Université du Michigan et ses rôles de leadership dans les organisations étudiantes lui ont permis de combler le fossé entre les réseaux chinois et américains en matière d'éducation. Son rôle en tant que diplomate chinoise est devenu plus évident lorsqu'en 1945, elle est envoyée comme seule femme faisant partie de la délégation chinoise à la conférence de San Francisco.
Durant sa période en tant que présidente de l’Université de Ginling, elle a mis l’accent sur la modernisation de l’éducation. Pour améliorer le niveau académique de l’université elle a demandé à des universitaires, professeurs et experts hautement qualifiés de venir travailler au sein de son établissement. Avec l'expansion de l’université et l’ampleur de sa renommée, Wu Yi Fang s’est assuré une position stable dans les organisations chrétiennes, féministes et gouvernementales en Chine. On se souvient d’elle comme présidente et diplomate dévouée, qui recherchait constamment un meilleur accès à l'éducation pour les femmes en Chine et à l'étranger. Elle est devenue une figure puissante de la République populaire de Chine en tant qu'éducatrice patriotique.
 Comme on peut le voir dans ces articles, elle était une personne très active dans le féminisme et l'éducation de la femme.