Who's Who Soumay Tcheng



鄭毓秀, Zheng Yuxiu, Tcheng Yu-hsiu, Cheng Yu-hsiu, Soumay Tcheng, Madame Wei Tao-ming
(1891-1959) née dans le Guangdong, décédée d'un cancer en Californie (Etats-Unis)

Première avocate et juge femme chinoise.
Éducation : écoles (Pékin, Tianjin), Sorbonne (Paris)
Famille : épouse de Wei Tao-ming, diplomate, ambassadeur de la République de Chine aux
États-Unis pendant la Seconde guerre mondiale. Son neveu Paifong Robert Cheng étudie à la Sorbonne, ambassadeur chinois à Cuba (1946-1950), dont le fils est artiste Ching Ho-cheng.

Biographie : refuse les pieds bandés et le mariage arrangé. Apprend l'anglais et rejette la religion. Rencontre avec Li Shizeng, anarchiste et révolutionnaire, anti-communiste. Enrôlée dans le Mouvement Travail-études en France. Membre d'une cellule terroriste ayant commanditée la tentative d'assassinat à l'encontre de Yuan Shikai. Attachée de la délégation chinoise à la Conférence de la Paix de Paris. Elle épouse Wei Tao-ming. Diplômée de l'université de Paris en 1926. Elle rentre en Chine et établit avec son époux un cabinet à Shanghai et devient juge dans une cour de la concession française. Elle promeut l'indépendance des femmes (éducation, mariage) qu'elle inscrit dans la Loi de la République de Chine. Publication de son autobiographie My Revolutionary Years (1944).
Elle apparaît dans le Who's who The Most Recent Biographies of Important Chinese People, publié le 2 février 1941. Elle est le 240ème nom, avec photo, sur 343 personnes notables référencées. Elle est l'une des rares femmes apparaissant dans ce who's who.