Elites nationales, elites transnationales

Élites nationales et transnationales
Chu: 

La communauté britanique à Hong Kong(1841-1898)
Au tout début de l'époque post-guerre d'opium, la communauté britanique était très petit, des centaines de personne, jusqu'au 1898, le nombre a arrivé à 8 mile. Elle était composé des troupes militaires, des officiers du gouvernement, des missionnaires, des marchants et des différents professionnels. La plupart d'entre eux résident à Hong Kong provisoirement même quelques mois. Ils essaient d'intégrer dans la société hongkongnais, rendre Hong Kong une colonie agréable pour les peuples du Royaume-Uni. Alors à cette époque-là, Hong Kong n'était qu'un terminus idéal pour les étudiants de chinois et les touristes curieux. 
Communauté japonaise à Hong Kong
La communauté japonaise commence à s'installer à HongKong en 1841. Au début, cette communauté minoritaire étant ignorée par le gouvernement japonnais, fait des petits commerces pour y survivre. Avec les triomphes des guerres et les succès économiques à Hong Kong, le statue et l'influence des japonnais a augmenté. Les grands entreprises, les banques, et les usines japonais lancent à Hong Kong, le gouvernement y envoie des officiers pour apprendre le modèle de Hong Kong. Hong Kong, profitant des échanges économiques avec japon(import et export), devient un port important du sud d'asie. Alors que le gouvernement japonais profit aussi des activités politiques de la communauté japonaise à Hong Kong, obtient une masse d'info politique, et influence potentiellement des affaires politiques de la Chine.
Le Japon et le Hong Kong post-guerre s'influencent et jouent un rôle important dans leur developpement de ces cent ans.

Questions: 1. Est-ce que le developpement de la communauté japonaise à Hong Kong de ces centaines d'années a accumulé le fond et aidé le déclenchement de l'envahissement en 1937?
2. Pourquoi Hong Kong pas Macau au tout début?






M.Caroll
Pourquoi il n'avait pas beaucoup d'anglais à Hong Kong dans les années 1840? L'auteur l'a répondu: Hong Kong était une île pauvre, infertile, avec des pirates et des maladies, un endroit sans potentiel. De plus, il n'avait pas beaucoup de marchants chinois à Hong Kong alors que le gouvernement anglais faisait des efforts pourqu'ils puissent faire des commerces à Hong Kong.
Hong Kong n'attire pas les marchants anglais, non plus les marchants chinois. Les politiques de l'Empire chinois et British n'étaient pas mis en accord, et le gouvernement ne veut pas assurer la sécurité des marchants chinois, même la politique du gouv de Canton, défavorise les échanges commerciales. Cependant, le situation commence à changer au début des années 1850: Avec l'ouverture des ports de commerce en Chine, la marché chinoise a été rempli par des produits étrangers ainsi que les marchandises chinois ne s'écoulaient plus, beaucoup de gens ont perdu le travail, ils cherchent des opportunité à Hong Kong; La découvert d'or demande plus de main-d'oeuvre bon marché; À cause du mouvement Tai Ping, des marchants chinois décident d'aller à Hong Kong pour éviter le chaos.
Les marchants chinois y apportent la fortune en ouvrant des entreprises et faisant des commerces avec le mainland.
La discrimination des anglais vers les chinois, une grande écart entre les différents races: les anglais veulent construire des écoles seulement pour les enfants anglais, ne pas accepter les chinois; Ils choisissient un quartier où habitent seulement les anglais et leurs familles; Des clubs pour les gentlemans anglais.
Face à ces barricades raciales, les marchants chinois n'ont pas cherché à changer le situation, ils se considerent comme la classe supérieure, se séparent avec les chinois de la classe plus bas: agir comme les anglais, apprendre l'anglais et utiliser le nom anglais.
Question:
Au lieu de s'élever pour arrêter la discrimination, les marchants chinois restent tranquille et cherchent toujours à imiter les comportements des anglais, est-ce qu'on peut dire c'est leur identité(le bourgeois) décident leur action?